Ciné-Philo : "Minority Report"

08/05/2016

 

 

En 2054 à Washington, le ministère de la justice met en place un programme expérimental visant à arrêter les criminels avant leur passage à l’acte. La cheville ouvrière de cette opération, ce sont les « précogs » : des êtres humains capables de visualiser l’avenir, permettant ainsi à la cellule précrime d’intervenir avant qu’il ne soit trop tard.

 

Le problème est le suivant : peut-on juger quelqu’un pour un crime qu’il n’a pas commis, sous   prétexte qu’il a toutes les chances de le commettre ? Et d'une manière plus générale, jusqu'à quel point les prévisions opérées par la science et la technique peuvent-elles être considérées comme certaines, et légitimer notre intervention ?

 

 

Please reload

A la Une

Rencontre avec Émilie Frèche, scénariste

April 27, 2017

1/10
Please reload

Derniers posts